• L’éducation, gage d’un changement durable

    L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 1112
Viewed: 1012
Viewed: 887

Le Ministre Moussa Mara à la rencontre de la population de Lassa dans le cadre du développement des quartiers défavorisés.

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Moussa Mara à Lassa : Un ministre à l’écoute de la population.

Dans sa démarche de la politique de la ville, le ministre Mara a entamé une série de visites, de rencontres et d’échanges avec les populations à la base, pour définir les axes d’un bon réaménagement et développement des quartiers des six communes du district de Bamako.

C’est dans ce cadre que le ministre Mara, accompagné d’une forte délégation de son département, s’est rendu avant-hier à Lassa. C’était en présence du Chef du quartier de Lassa, Koloba Coulibaly et du Maire de la Commune IV, Baba Coulibaly.

Apres les Communes VI, V, III, et II du District de Bamako, c’était au tour de la Commune IV et du quartier de Lassa d’accueillir la délégation ministérielle avec à sa tête le ministre Mara. La rencontre a enregistré la présence des autorités politiques, religieuses, traditionnelles et des organisations féminines et de jeunes de la localité.

Lire la suite : Le Ministre Moussa Mara à la rencontre de la population de Lassa dans le cadre du développement...

LE DISCOURS DE CLÔTURE DU PRÉSIDENT YELEMA MR MOUSSA MARA A LA 2ème CONFÉRENCE NATIONALE DU PARTI YELEMA, LE CHANGEMENT TENUE A SEGOU LE 01 ET 02 FEVRIER 2014

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mesdames, Messieurs, les leaders administratifs, religieux et traditionnels de Ségou,
Mesdames, Messieurs, les représentants des partis politiques et de la société civile,
Mesdames, Messieurs, délégués de YELEMA,
Mesdames, Messieurs, militants, sympathisants et amis de YELEMA
Mesdames, Messieurs, chères concitoyennes et chers concitoyens
Mesdames, Messieurs,

Lire la suite : LE DISCOURS DE CLÔTURE DU PRÉSIDENT YELEMA MR MOUSSA MARA A LA 2ème CONFÉRENCE NATIONALE DU PARTI...

Communiqué du Parti YELEMA à l'occasion de la fête de Maouloud.

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A l’occasion de La fête commémorant la naissance du prophète Mohammed (PSL).

Le Parti YELEMA « Le Changement » souhaite une bonne fête de Maouloud à toute la Communauté musulmane du Mali et d’ailleurs.

 

La fête de Maouloud, doit être l’occasion pour la communauté musulmane du Mali de réaffirmer que l’Islam est une religion de paix et de tolérance.

Bonne fête de Maouloud à toute la Communauté musulmane du Mali !

 

Bamako, le 13 Janvier 2014.

 

La Secrétaire Générale

Madame Assétou SANGARE

LE DISCOURS D'OUVERTURE DU PRÉSIDENT YELEMA MR MOUSSA MARA A LA 2ème CONFÉRENCE NATIONALE DU PARTI YELEMA, LE CHANGEMENT TENUE A SEGOU LE 01 ET 02 FEVRIER 2014

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mesdames, Messieurs, les leaders administratifs, religieux et traditionnels de Ségou,
Mesdames, Messieurs, les représentants des Institutions, Ambassades et Partenaires Techniques,
Mesdames, Messieurs, les représentants des partis politiques et de la société civile
Mesdames, Messieurs, délégués de YELEMA
Mesdames, Messieurs, militants, sympathisants et amis de YELEMA
Mesdames, Messieurs, chères concitoyennes et chers concitoyens

Permettez-moi de rendre grâce au tout puissant qui nous fait voir ce jour mémorable pour notre parti et qui, dans sa miséricorde, est imploré par nous tous chaque jour, afin d’aider le Mali à poursuivre son chemin vers la sortie irréversible de crise.
Prions le toujours plus et toujours mieux, pour le repos de l’âme de tous les disparus suite à la crise, notamment ceux qui se sont sacrifiés pour le pays.
Prions le toujours plus et toujours mieux, pour la paix et la sécurité durables, une réconciliation des coeurs et des esprits, le retour des déplacés et des refugiés, le recouvrement de l’intégrité du territoire, la paix entre les maliens.
Prions le toujours plus et toujours mieux !!!

Lire la suite : LE DISCOURS D'OUVERTURE DU PRÉSIDENT YELEMA MR MOUSSA MARA A LA 2ème CONFÉRENCE NATIONALE DU PARTI...

Plan d’urgence pour l’amélioration du cadre de vie des populations : Le ministre Moussa Mara à Niamakoro pour recueillir les besoins

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara

Ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara

Dans le cadre du Programme d’urgence que le gouvernement entend mettre en œuvre pour améliorer le cadre de vie des populations des villes, le ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara,  a entrepris une série de rencontres avec les populations pour recueillir leurs besoins les plus urgents.

 

Après  Daoudabougou en commune V la semaine dernière, les populations de Niamakoro en commune VI avaient rendez-vous avec le Ministre Mara le mardi 7 janvier pour échanger sur leurs attentes. La rencontre  qui a eu lieu au centre « Chéché Dramé » de Niamakoro  était placée sous la présidence du ministre Moussa Mara  en présence de Tènèmankan Koné, maire intérimaire de la commune VI et des populations venues nombreuses. Les premiers à prendre la parole furent les représentants des populations. De la présidente des femmes, à celui des jeunes, en passant par les leaders religieux, les attentes sont les mêmes. Ce sont entre autres : l’approvisionnement à l’eau potable, en énergie électrique, l’aménagement des routes et des marchés, l’évacuation des ordures. Le maire donnant les raisons du choix de Niamakoro dira que le gouvernement dans son plan d’urgence a décidé de venir au secours d’un ou deux quartiers défavorisés de chaque commune de Bamako. « Nous avons donc en fonction du PDSEC choisi Niamakoro et Dianéguéla pour bénéficier du plan d’urgence » a déclaré Koné.  Le ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville, Moussa Mara dira que son département a pour objectifs de planifier l’urbanisation des villes à long terme et de travailler à améliorer le cadre de vie des populations. Toujours, selon le ministre Mara, c’est conformément à ses objectifs que son département à travers le plan d’urgence du gouvernement va venir en aide aux quartiers les plus défavorisés de la capitale. Cependant, le ministre annonce que les populations bénéficiaires seront mises au centre de tous les travaux qui seront réalisés. « Cette méthode fait partie de la réforme que nous comptons entreprendre en vue de faire du citoyen l’acteur premier du développement de sa localité » a martelé Moussa Mara. Les populations de Niamakoro sont rentrées avec l’espoir que leur besoin en eau et en électricité ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir.

Drissa Tiéné

 
SOURCE:   du   10 jan 2014.   

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information