Le Premier Ministre

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 03 SEPTEMBRE 2014

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 03 septembre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

  

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

-adopté des projets de textes ;

-entendu une communication ;

-et procédé à des nominations.

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES

 

1°) Sur le rapport du ministre de La Justice et des Droits de l’Homme, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant acquisition de la nationalité malienne par voie de naturalisation.

Conformément aux dispositions de la loi portant Code des Personnes et de la Famille en ses articles 238 à 242  (LIVRE I, TITRE V), le présent projet de décret a été adopté pour accorder la nationalité malienne par voie de naturalisation à madame LAFITTE Edith, de nationalité française.

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 03 SEPTEMBRE 2014

Le Premier Ministre à l’écoute des Maliens du Congo et de la RDC

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Premier Ministre à l’écoute des Maliens du Congo et de la RDC

Le Premier Ministre Moussa MARA est arrivé hier jeudi en début de nuit à Brazzaville à la tête d’une importante délégation qui prendra part ce vendredi 15 Août 2014 à Sibiti (320 km de Brazzaville) aux festivités officielles du 54è anniversaire marquant l’indépendance de la République du Congo. Lesquelles seront marquées par des défilés civil et militaire, la finale de la coupe du Congo et un grand dîner de gala offert par le président Denis Sassou NGESSO. La délégation malienne comprend outre le Ministre du développement rural, des parlementaires et plusieurs autres personnalités. 

Dès son arrivée à Brazzaville, le chef du gouvernement a rencontré les représentants de la communauté malienne du Congo et de la République Démocratique du Congo dans la salle de conférence de l’hôtel LedzerPlaza.

Nos compatriotes ont profité de cette occasion pour partager avec le Premier ministre quelques préoccupations majeures et l’informer sur les difficiles conditions de séjour dans leurs pays d’accueil respectifs. Ces préoccupations concernent l’absence d’un Ambassadeur du Mali au Congo, des insuffisances dans les conditions favorisant leur retour et leur investissement économique au Mali, les tracasseries de porte dont ils sont victimes et bien entendu leurs préoccupations sur la situation socioéconomique, politique et sécuritaire du pays.

Lire la suite : Le Premier Ministre à l’écoute des Maliens du Congo et de la RDC

NOTE D’INFORMATION 

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans le cadre  de la mise en œuvre des orientations fixées par le Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar KEÏTA, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Moussa MARA, entame à partir du jeudi 04 septembre 2014, une visite dans la région de Ségou, 4è Région administrative du Mali.

Au cours de cette visite, qui intervient après celles effectuées dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal en mai, Sikasso en juin, puis Kayes en août dernier, le Chef du Gouvernement se rendra successivement à  Ségou, Markala, Samanadougou, Macina, Kolongo, Kokry «B», Mbewani, Koulamba-wèrè, Niono, Ndébougou, Tien-konou, Doukounicoro, Diorotintin et Dioro. 

Dans ces différentes localités, le Chef du Gouvernement sera accompagné d’une forte délégation composée de membres du Gouvernement et de son Cabinet, de représentants des Partenaires  Techniques et Financiers, des Elus et de la Presse. Il échangera sur la vie de la Nation avec les autorités administratives, les élus, les notabilités, les autorités religieuses et traditionnelles ainsi que les producteurs agricoles et les organisations de la société civile de la Région. 

Dans le cadre de la promotion du développement régional, le Chef du Gouvernement procédera à des visites de terrain et inaugurera le Pôle de centralisation des produits de maraîchage. 

Dans le Cercle de Ségou,  le Premier ministre visitera le barrage de Markala, les ouvrages régulateurs et le canal adducteur au «Point A». A Sanamadougou, il visitera les périmètres de la Société des Moulins Modernes du Mali (M3-sa). A Tien-konou et Dougounikoro, il visitera respectivement les travaux d’aménagement de 1 271 ha en système de maîtrise totale d’eau et les parcelles rizicoles de Diorotintin.  A Dioro, le Premier ministre aura des rencontres avec les femmes de la coopérative des étuveuses de riz paddy puis les producteurs de la zone Office Riz de Ségou (ORS). 

Lire la suite : NOTE D’INFORMATION 

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 13 AOUT 2014

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi 13 août2014dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

 

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a :

 

-adopté des projets de textes et

-procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES

 

Su présentation du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil des Ministres a adopté

1°) Un projet de loi portant Statut de l’Opposition politique

Dans le souci de consolider la démocratie  pluraliste, la Loi n°00-047 du 13 juillet 2000 aconféré aux partis politiques de l’Opposition un statut juridique.

Cette loi a révélé à  la pratique  des insuffisances au nombre desquelles on peut citer :

-sa focalisation sur les problèmes généraux des partis politiques; 

-l’insuffisance des règles précises concernant la consultation de l’opposition par les autorités sur les préoccupations nationales ;

- l’inexistence d’une périodicité dans  la production du rapport sur l’application de la loi ;

- l’absence de règle de représentation officielle de l’Opposition dans ses relations avec le pouvoir, en termes de reconnaissance et de respect de ses droits.

La relecture de la loi du 13 juillet 2000 vise à corriger ces insuffisances.

Le projet de loi portant statut de l’opposition s’inscrit dans ce cadre. Il confère à l’Opposition politique un véritable statut avec l’institutionnalisation d’un Chef de l’Opposition qui en devient le porte-parole.

Il apporte des innovations majeures, Il se recentre autour de l’Opposition politique, permet la consultation du chef de l’opposition par le Président de la République et le Premier ministre, fixe une périodicité de la production du rapport et il détermine les règles de représentation officielle du chef de l’opposition.

Enfin, le projet de loi assimile les avantages du chef de l’Opposition à ceux du premier Vice-président de l’Assemblée Nationale.

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 13 AOUT 2014

Fin de la visite du Premier ministre en première région : TOUTES LES DECISIONS PRISES SERONT SUIVIES D’EFFETS

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Fin de la visite du Premier ministre en première région : TOUTES LES DECISIONS PRISES SERONT SUIVIES D’EFFETS

Le chef du gouvernement a promis de s’employer, dans la mesure du possible, à relever les défis auxquels sont confrontés nos compatriotes 

Le Premier ministre, Moussa Mara, est rentré dimanche satisfait de son périple dans la région de Kayes. Le chef du gouvernement a exprimé son sentiment au terme d’une tournée qui l’a conduit successivement à Nioro du Sahel, Kayes, Bafoulabé et Kita. Cinq jours durant, Moussa Mara s’est entretenu avec l’administration et les populations de ces différentes localités. A chacune de ses étapes, le Premier ministre a délivré un message de confiance et de reconnaissance mais aussi et surtout expliqué le projet de société proposé par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

Les pourparlers d’Alger, les problèmes du nord, la signature récente de l’accord de coopération militaire avec la France, la justice, la bonne gouvernance, le foncier et d’autres défis sociaux, notamment la santé, l’éducation, la sécurité, l’équité et le genre et enfin le développement social et la solidarité ont constitué des sujets de discussion entre le Premier ministre et ses interlocuteurs. Cette tournée a permis au chef du gouvernement de toucher du doigt les préoccupations de communautés qui aspirent à une chose essentielle : le bien-être par le retour définitif de la paix dans notre pays !

Pour entendre un maximum de points de vue, la méthode a été de regrouper les cercles : Diéma et Nioro du Sahel ; Kayes et Yélimané ; Bafoulabé, Kita et Kéniéba. Soit les sept cercles de la région regroupant 129 communes pour une population estimée à près de 1,6 million d’habitants. Si nombre de préoccupations convergent, des spécificités locales propres à chacune des localités visitées par le chef du gouvernement et sa délégation, ont émergé et ont été captées par le Premier ministre.

Lire la suite : Fin de la visite du Premier ministre en première région : TOUTES LES DECISIONS PRISES SERONT...

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 28 AOUT 2014

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le jeudi 28 août 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

-adopté des projets de textes ;

-entendu une communication ;

-et procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES 

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’INTERIEUR ET DE LA SÉCURITÉ

 

Sur le rapport du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l’occasion d’une élection législative partielle dans la circonscription électorale de Yorosso.  

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 28 AOUT 2014

Le Premier ministre à Kayes : DES PRÉOCCUPATIONS PARTAGÉES

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La situation au Nord, les pourparlers d’Alger, l’accord de défense avec la France et le foncier, sont les principaux sujets qui ont dominé les échanges avec la population Le Premier ministre, Moussa Mara, a bouclé hier la tournée qu’il avait entamée mercredi dans la Région de Kayes. Après Nioro du Sahel (L’Essor de vendredi), la ville de Kayes a constitué la deuxième étape de ce périple. 

 

Dans « la capitale des rails », la journée du vendredi fut bien chargée pour le chef du gouvernement. Le ton fut donné dès son arrivée par une rencontre avec les autorités administratives, les élus locaux et les notabilités de la ville de Kayes. La réunion s’est déroulée dans les locaux du Conseil de cercle. Expliquant le sens de sa visite à ses interlocuteurs, Moussa Mara dira : « Je suis venu chez vous pour m’entretenir avec vous. Nous ne sommes nullement venus pour faire le procès qu’on veille intenter à qui que ce soi. 

Seulement, il est nécessaire que l’on se rencontre pour parler des défis auxquels les populations confrontées ». Après ce briefing, tout le monde s’est retrouvé quelques minutes plus tard dans la salle de conférence du gouvernorat. Comme à Nioro du Sahel, aucun sujet concernant la vie de la Nation ne fut occultée. Le chef du gouvernement a eu des échanges ouverts et directs avec la population. « Nous sommes venus vous parler, vous écouter pour qu’enfin nous puissions connaître les préoccupations des uns et des autres. Il n’y aura pas de restriction dans la parole. Tous les sujets seront abordés ici. Car nous sommes là pour se dire la vérité », a énoncé le chef du gouvernement. Le ton était ainsi donné. Moussa Mara a ensuite exposé les orientations politiques données au gouvernement par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Ces orientations contenues dans le projet de société du président de la République, se déclinent en six chapitres pour que le Mali retrouve son rang de grande nation. DES SACRIFICES A CONSENTIR. Les six axes définis par le chef de l’Etat prennent en charge les priorités parmi les priorités. La situation de la crise a encore amplifié l’urgence à laquelle fait face notre pays, a souligné Moussa Mara. 

Lire la suite : Le Premier ministre à Kayes : DES PRÉOCCUPATIONS PARTAGÉES

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 AOUT 2014

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi 20 août2014dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

 

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a :

 

-adopté des projets de textes ;

-entendu une communication et

-procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES RÉGLEMENTAIRES

Sur le rapport du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le Conseil des Ministres a adopté un projet d’ordonnance autorisant la ratification de l’Accord d’Istisna’a, signé à Djeddah (Arabe Saoudite), le 26 juin 2014, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque Islamique de Développement (BID) en vue du financement du Projet BID-UEMOA d’Hydraulique et d’Assainissement en Milieu Rural.

 

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 AOUT 2014

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 30 juillet 2014

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 30 juillet 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de textes ;

- entendu des communications et

- procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES

Su présentation du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil des Ministres a adopté :

1°) Un projet de loi modifiant la loi n°06-044 du 4 septembre 2006 portant Loi électorale

Les Etats généraux de la décentralisation tenus à Bamako les 21, 22 et 23 octobre 2013 ont fait d’importantes recommandations relatives aux questions électorales notamment en ce qui concerne l’élection des maires, des conseils communaux, conseils de cercles et conseils régionaux et du Conseil du District de Bamako.

La mise en œuvre de ces recommandations nécessite la modification de la loi électorale du 4 septembre 2006.

Le présent projet de loi a été adopté dans ce cadre. Il introduit des innovations notamment :

- l’élargissement des attributions de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et des services techniques chargés des élections pour la prise en compte de l’élection des conseillers régionaux et de ceux du District de Bamako ;

- l’érection de la Région et du District de Bamako en circonscriptions électorales pour l’élection des conseillers régionaux et des conseillers du District de Bamako ;

- l’institution d’une commission de centralisation, de recensement général des votes et de proclamation des résultats au niveau du chef-lieu de région et du District de Bamako ;

- l’interdiction de cumul de candidatures aux élections communales et aux élections régionales et du District de Bamako, en cas de couplage de scrutins ;

- la modulation des règles du contentieux électoral pour tenir compte de l’existence des Cours administratives d’appel.

Le projet de loi apporte également des améliorations dans la rédaction, assure davantage de cohérence entre différentes dispositions du texte et corrige les insuffisances constatées.

La modification de la loi électorale qui a été faite avec la participation des représentants de partis politiques aura des répercussions sur le Code des Collectivités Territoriales et sur le statut particulier du District de Bamako et permettra d’améliorer le processus électoral dans notre pays.

Sur présentation du ministre de la Décentralisation et de la Ville, le Conseil des Ministres a adopté :

Lire la suite : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 30 juillet 2014