Le Premier Ministre

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 03 OCTOBRE 2014

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le vendredi 3 octobre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

 

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de textes et

- procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES

Sur le rapport du ministre du Commerce, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi relative à la métrologie.

La vie économique de notre pays a subi ces deux dernières décennies, des transformations notables qui ont abouti à une libéralisation progressive de l’économie et du commerce.

Les différentes réformes engagées dans le cadre de la libéralisation de l’économie, l’adoption du Code du commerce en 1992 et de l’ordonnance portant organisation de la concurrence en 2007, traduisent la volonté de l’Etat de garantir la réussite de cette politique en définissant les règles de la libre concurrence dans notre pays.

Cependant, ces réformes n’ont pas été étendues à toutes les activités relatives aux unités de mesure.

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 03 OCTOBRE 2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE DU VENDREDI 19 SEPTEMBRE 2014

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session extraordinaire, le vendredi 19 septembre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

 

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a adopté un projet de texte ;

AU CHAPITRE DES MESURES RÉGLEMENTAIRES

 Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le régime des marchés de travaux, de fournitures et de services exclus du champ d’application du Décret n°08-485/P-RM du 11 août 2008 portant procédures de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et des délégations de service public.

Le code des marchés publics, en son article 8, prévoit que les marchés de travaux, de fournitures et de services relatifs aux besoins de défense et de sécurité nationales exigeant le secret ou pour lesquels la protection des intérêts essentiels de l’Etat est incompatible avec des mesures de publicité sont exclus de son champ d’application.

Cependant, compte tenu des difficultés d’application que cette disposition dérogatoire a connues dans la pratique, il est apparu nécessaire d’en définir les conditions, notamment en fixant des règles propres à la passation des marchés concernés.

Le présent projet de décret a été adopté dans ce sens. 

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE DU VENDREDI 19 SEPTEMBRE 2014

L'interview du Premier Ministre Moussa MARA sur RFI

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Moussa Mara: «Tous les partenaires ont confirmé leur engagement» pour le Mali
Le Premier ministre malien, Moussa Mara, était à Bruxelles et à Paris ces derniers jours. Il participait à la 4e réunion de suivi de la conférence des bailleurs qui, en avril 2013, annonçait trois milliards d'euros d'aide pour la reconstruction du Mali. Le Mali a-t-il toujours la confiance de ses partenaires ? Le Mali va-t-il prendre des sanctions contre les fonctionnaires et les ministres impliqués dans les malversations et les surfacturations de certains contrats ? Comment juge-t-il l'avancée des négociations de paix à Alger ?
Moussa Mara s'explique au micro de RFI.

RFI : Après la quatrième réunion de suivi mardi à Paris des pays donateurs du Mali êtes-vous rassuré ? Les partenaires ne lâchent pas Bamako, malgré toutes les affaires révélées suite aux missions du FMI ces derniers temps ?

Moussa Mara : Non, bien au contraire. Tous les partenaires sans aucune exception ont confirmé leur engagement, leur disponibilité. Certains sont même pressés d’avancer, puisque ces derniers mois il y a eu la mise en parenthèse des aides budgétaires en rapport avec les incompréhensions que nous avons eues avec le Fonds monétaire. Tout cela est derrière nous maintenant. Nous sommes plus que jamais résolus à aller de l’avant, à faire des efforts dont certains ont déjà été constatés en termes de transparence, de bonne gouvernance, pour que les finances publiques maliennes soient mieux gérées au bénéfice des Maliens. Ce qui s’est passé ces trois ou quatre derniers mois pour notre pays est regrettable, mais nous avons convenu avec le Fonds monétaire d’aller de l’avant.

Lire la suite : L'interview du Premier Ministre Moussa MARA sur RFI

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2014

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 17 septembre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de textes ;

- entendu une communication et 

- procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES

Sur le rapport du ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale, le Conseil des Ministres a adopté :

1°) Un projet d’Ordonnance autorisant la ratification du Protocole A/P3/1/03 portant coopération en matière d’éducation et de formation entre les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), adopté lors de la vingt sixième (26ème) session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, tenue à Dakar, le 31 janvier 2003

Dans le cadre de l’harmonisation et de l’uniformisation des programmes du secteur de l’éducation et de la formation dans ses Etats membres, les Chefs d’ Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont adopté le Protocole A/P3/1/03 portant coopération en matière d’éducation et de formation.

Ce Protocole vise entre autres :

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2014

Discours du Premier Ministre S.E. M. Moussa MARA, à la Quatrième Réunion de Suivi de la Conférence des Donateurs pour le développement du Mali

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

                                                       PRIMATURE                                                                                                                                                                            REPUBLIQUE DU MALI

              ------------------                                                                                                                                                                            Un Peuple – Un But – Une Foi

CABINET DU PREMIER MINISTRE                                         ------------------------

 

 

Quatrième Réunion de Suivi de la Conférence des Donateurs pour le développement du Mali 

(Paris, 30 septembre 2014.)

 

Discours du Premier Ministre S.E. M. Moussa MARA

                                                      

 

·        Madame la Secrétaire d’Etat Chargée du Développement et de la Francophonie ;

·        Monsieur le Commissaire au Développement de l’Union Européenne ;

·        Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions des Organisations Internationales ;

·        Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions et Agences de coopération au développement ;

·        Distingués Invités, en vos rangs et qualités, tout protocole observé ;

·        Mesdames et Messieurs.

 

Je voudrais, tout d’abord, remercier le Gouvernement de la République française pour son hospitalité couplée à l’excellente organisation de la  Quatrième Réunion de Suivi de la Conférence des Donateurs pour le développement du Mali tenue à Bruxelles le 15 mai 2013 baptisée,  « Ensemble pour le Renouveau du Mali ».

 

Lire la suite : Discours du Premier Ministre S.E. M. Moussa MARA, à la Quatrième Réunion de Suivi de la Conférence...

Promotion des produits made in Mali, le Gouvernement montre la voie 

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lors d’une grande rencontre ayant regroupé ce lundi matin au Gouvernorat les acteurs de la commande publique, les services de contrôle, les industriels, les institutions consulaires et les artisans, le Premier Ministre a engagé l’Etat à jouer pleinement la carte de la préférence nationale chaque fois que cette option est faisable.

Le Gouvernement fait montre de détermination pour apporter son soutien à la production nationale durement touchée par la crise multidimensionnelle de 2012-2013. Cette production porte sur les produits de l’artisanat, de l’industrie et bien d’autres articles dont nos administrations expriment régulièrement le besoin pour leur fonctionnement. Il espère que les autres clients et surtout les consommateurs suivront l’esprit de dynamique porteuse de développement, de richesse partagée et d’emplois préservés. 

En effet, la situation actuelle se caractérise par une prépondérance de l’importation nonobstant plusieurs cas de défaillance portant sur la qualité technique et les garanties proposées. D’autre part, le secteur de l’artisanat qui occupe 40% de la population ne participe que pour 0,3% aux exportations pendant que le tissu industriel reste faible et peu diversifié avec une contribution d’environ 14% au Produit intérieur brut.

Pour accompagner cette nouvelle politique, l’Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali a, entre autres initiatives, mis en ligne un site web interactif (http://www.apcmmali.org/) qui facilite la mise en relation avec les structures techniques tout en permettant l’accès au répertoire national des artisans. Les spécialités de la menuiserie bois et métal comptent par exemple près de 150 adresses reparties sur l’ensemble du territoire avec des onglets illustrés. 

Lire la suite : Promotion des produits made in Mali, le Gouvernement montre la voie 

Visite du Premier Ministre en France, la diaspora plus que jamais rassemblée autour de la patrie

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En visite de travail en France, le Premier ministre a au cours de la journée du 27 septembre reçu en audience  une délégation de l’OCDE conduite par M. Luis Padia et notre compatriote Bakary Konaté. Elle est venue échanger avec lui du déroulé prévisionnel du 14è forum économique international que l’organisation  prévoit de tenir à Paris le 6 octobre prochain. Invité à cette rencontre, le Premier ministre malien aura à s’exprimer sur l’industrialisation, la croissance et l’intégration aux côtés de plusieurs experts internationaux et certains membres de son gouvernement. L’OCDE a  réaffirmé son attachement à la reconstruction rapide du Mali et au-delà à une émergence durable de son économie pour réussir toutes les grandes transitions dont celle du numérique, de la démocratie et de démographie entre autres.   

L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a, en 1961, succédé à l'Organisation européenne de coopération économique (OECE), fondée en 1948 pour gérer l'aide américaine d'après-guerre (plan Marshall). L'OCDE regroupe plus d'une trentaine de pays : toute l'Europe occidentale et l'Amérique du nord, plus le Japon, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée et, depuis 1995 et 1996, certains pays d'Europe centrale (République tchèque, Hongrie, Pologne) et, depuis 2010 le Chili, la Slovénie, Israël, et l'Estonie. La chine également frappe à la porte de l’organisation. Par ailleurs, l'OCDE  dont le siège est à Paris est le principal rassembleur de statistiques sur les pays développés. Elle apporte des appuis importants aux pays moins avancés.

Lire la suite : Visite du Premier Ministre en France, la diaspora plus que jamais rassemblée autour de la patrie

Visite du Premier ministre à Ségou, échanges avec les producteurs de l’Office Riz à Dioro 

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Au 4è et dernier jour de son séjour dans la région de Ségou, le Premier ministre Moussa Mara et sa délégation se sont rendus aujourd’hui à Dioro.  L’agriculture constitue la principale activité de la commune de Dioro (60 km côté-est de Ségou). A ce titre, le riz est nettement la première spéculation de l’agglomération, ensuite viennent le mil, le sorgho, le fonio, le gombo qui sont des cultures secondaires et se pratiquent en hivernage. Le maraîchage, pratiqué par une grande partie de la population a connu un essor appréciable ces dernières années grâce notamment à l’encadrement technique. La pêche constitue également une activité non négligeable même si elle est en nette régression en terme de tonnage de poisson capturé. Ceci est dû aux effets de la sécheresse et à la baisse du niveau du fleuve Niger. L’élevage est assez important et concerne les bovins, les ovins, les caprins, les assins, équins et la volaille.

Ce dimanche le Premier ministre s’est d’abord rendu à Tienkonou dans la zone Office Riz Ségou (à ne pas confondre avec Office du Niger) à la découverte du projet phare, le PADER-TKT. Le projet d’appui au développement de Tienkonou et Tamani concerne l’aménagement en maîtrise totale de l’eau de 1 271 hectares et un investissement de  7 milliards de FCFA. 

La délégation a également visité des parcelles rizicoles à Diorotintin avant de se rendre à Dioro. Sur place elle rencontre les  femmes étuveuses de riz paddy  et les producteurs de la zone Office Riz Ségou.

Lire la suite : Visite du Premier ministre à Ségou, échanges avec les producteurs de l’Office Riz à Dioro 

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 24 SEPTEMBRE 2014

Note utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 24 septembre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Premier ministre, Chef du Gouvernement Monsieur Moussa MARA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de textes et

- procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES

Sur le rapport du ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale, le Conseil des Ministres a adopté :

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 24 SEPTEMBRE 2014

Visite du Premier Ministre à Ségou, La campagne rizicole s’annonce bien 

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Premier ministre Moussa MARA a entamé ce Jeudi 4 septembre une importante tournée dans la région de Ségou afin de faire l’état des lieux de la campagne agricole et échanger avec les acteurs de cette importante zone de production agricole de notre pays.

Vendredi matin, le chef du Gouvernement a d'abord rendu visite aux notabilités de la cité des balanzans qui ont accueilli favorablement ce geste et ont prononcé des bénédictions pour l’ensemble du pays. En effet lors de sa rencontre avec les notabilités (coutumières et religieuses) de Ségou, le premier ministre Moussa MARA les a invité à bénir notre pays et à prier pour un dénouement heureux et définitif de la crise du nord dont les négociations se poursuivent à Alger depuis quelques jours. Les leaders religieux ont formulé des bénédictions et invoqué Allah le Tout Puissant pour un retour rapide de la paix et pour l'unité nationale. Le Premier ministre Moussa MARA a également été félicité et encouragé à son tour par ses hôtes pour son intégrité, son sens élevé de la patrie et sa détermination à répondre aux grandes aspirations du peuple malien.

La délégation du Premier Ministre a ensuite eu droit à un exposé sur le système Office du Niger dans la salle de conférence du Gouvernorat, présenté par son PDG M. Ilas GORO, en présence des ministres Bocary Tereta du Développement rural et Mohamed Ali Bathily de la justice. Périmètre de culture irriguée aménagé sur le delta intérieur du fleuve Niger, l’Office du Niger est situé à environ 250 km en aval de Bamako. Initié par les autorités françaises dans les années 1920, le projet destiné à l’origine à satisfaire les besoins d’approvisionnement en coton des industries textiles françaises a connu de nombreux revers. Repris en main par les autorités maliennes à l’indépendance du pays en 1960, l’Office du Niger est réformé et la culture du coton y est abandonnée au profit du riz. Avec ses 100 000 ha de terres irrigués, l’Office du Niger compte aujourd’hui parmi les plus grands aménagements hydro-agricoles du continent africain et contribue fortement à la sécurité alimentaire du Mali avec une production annuelle d’environ 500 000 tonnes de riz.

Lire la suite : Visite du Premier Ministre à Ségou, La campagne rizicole s’annonce bien