Le Premier Ministre

BILAN DE MOUSSA MARA PREMIER MINISTRE

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

PRIMATURE

 

·      Déclaration de politique générale au mois d’avril 2014 (le 29)

 

·      Rejet de la motion de censure en juin 2014 

 

·      Elaboration d’un rapport sur la rationalisation des structures de contrôle au Mali

 

·      Mesures de réduction du train de vie de l’Etat (économie de près d’un milliard par an pour les téléphones et de 150 millions pour l’eau)

 

·      Elaboration du document cadre de politique nationale de transparence

 

·      Classement du Mali comme 1er de l’espace UEMOA dans Doing Business

 

·      Stabilisation des prix des produits de première nécessité par rapport à l’année 2013. En effet, environ 200 millions de FCFA ont été

mobilisés pour stabiliser le prix de vente de la viande pendant le mois de Ramadan.

 

·      655 commerçants détaillants ont bénéficié d’un concours global d’environ 403 millions de FCFA dans le cadre du Projet d’Appui aux Commerçants Détaillants ; le financement du Plan d’actions d’urgence de lutte contre les incendies dans les marchés d’un coût de 600 millions de FCFA, a permis de recaser 625 commerçants détaillants.

 

·      Achèvement et réception des aménagements hydro-agricoles de 12 700 hectares sur une prévision de 25 000 ha, dans le cadre du Programme Gouvernemental d’Aménagement de 200 000 ha pour la période 2014-2018.

 

·      Augmentation de la production d’eau potable passant à 36 300 m3/jour, soit la couverture des besoins supplémentaires de plus de 700 000 personnes. Au total, environ 49 000 mètres linéaires de réseaux d’eau ont été posés à Bamako, Kati, Bandiagara et Tombouctou. Près de 10 000 points d’eau modernes ont été ainsi réalisés à ce jour et 3600 existants ont été réhabilités dans le cadre du Plan National d’accès à l’eau potable 2004 – 2015.

 

·      Réhabilitations des infrastructures énergétiques, y compris dans les régions du Nord du Mali. Des centrales hybrides ont été testées dans les localités de Koro, Bankass et Tominian.

 

·      Achèvement de plusieurs travaux des routes, notamment, la 1ère phase de Bamako-Ségou, la réhabilitation du Boulevard du 22 octobre 1946 et de l’Avenue du 5 septembre à Bamako, les constructions des routes de Sikasso-Hérémakono, Bandiagara-Douentza, la Bretelle Togo-Tongo, de la Voie d’accès de la Cité universitaire de Kabala, et la route de Kéniéba-Fadougou-Falémé-Faléa.

 

·      Poursuite de la réalisation d’environ 1 900 logements sociaux de la tranche 2011-2012 dont 1 550 à Bamako, déjà exécutés à plus de 95%, avec une fin des travaux prévue courant décembre 2014

 

·       Valorisation de la grille salariale du personnel enseignant et de chercheurs, l’institution d’une prime spéciale d’encadrement, la poursuite de la construction du complexe universitaire de Kabala ; la relecture du cadre juridique et institutionnel de l’enseignement supérieur ;

 

·      Adoption d’une nouvelle grille indiciaire pour les fonctionnaires régis par le Statut Général des Fonctionnaires avec date d’effet au 1er janvier 2014 pour une incidence financière de plus de 4 milliards de F CFA.

 

·       1 049 jeunes ont été formés à la culture entrepreneuriale, 393 projets de jeunes ont été approuvés pour un financement de plus de trois milliards de FCFA et dont 2 761 emplois directs sont attendus. Création de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation et l’Institut National d’ingénierie de la Formation Professionnelle

 

·      Placement de plus de 5 000 jeunes en stage de qualification ou de formation professionnelle et plus de 21000 sont concernés par des programmes d’actions d’urgence dans les régions du nord du pays.

 

·       Accroissement de la participation politique des femmes, soutenu par l’adoption en Conseil des ministres de la Loi déterminant les modalités de promotion de l’égalité des chances d’accès des hommes et des femmes aux fonctions électives et nominatives ;

 

·      Adoption de la Loi portant sur l’interdiction de sachets plastiques non biodégradables et de son décret d’application.

 

·      Collecte et évacuation de 319 008 m3 de déchets.

 

·      Visite de terrains à Sikasso, Kayes, Ségou

 

·      Réalisation de trois CSCOMs dans le cercle de Kita, un service d’urgence et de blocs de consultations à l’Hôpital de Ségou, un nouveau bloc ophtalmologique à Bamako.

 

·      Engagement de l’administration dans la dynamique de la promotion des produits locaux (industrie, artisanat…)