Actualités

MES VOEUX DE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016 A TOUS.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Chers tous
 
À l’orée de la nouvelle année (calendrier officiel), comme d’habitude, il me plait de vous adresser mes vœux de bonne et heureuse année 2016. Une année de paix, d’unité, de réconciliation nationale, de sécurité, de prospérité et de justice pour vous-même, vos proches, l’ensemble de nos compatriotes et l’ensemble des êtres humains de bonne volonté.
L’année 2015 fut riche en évènements souvent douloureux. Le terrorisme menace aveuglement l’humanité, personne ne peut s’estimer à l’abri. Nulle part ! plus grave, les thèses maléfiques des organisations terroristes se répandent et font de nouveaux adeptes qui rendront la menace diffuse, globale, multiforme et très difficile à cerner. Il est vain de vouloir lutter contre une telle menace uniquement par la force armée et les moyens sécuritaires. Il est indispensable d’identifier ses racines et de les traiter si on veut arriver à bout de ce monstre en perpétuelle mutation. Ces racines sont politiques, économiques mais aussi religieuses. La mauvaise compréhension, la méconnaissance de la religion forment le lit de l’intolérance et de la radicalité. Les décideurs aussi bien dans notre pays qu’ailleurs ne doivent pas oublier cette réalité pour s’organiser afin d’intégrer la religion dans la riposte face au terrorisme.
 
La coïncidence entre les fêtes des religions musulmane et chrétienne constitue un symbole de la similitude entre ces deux religions sur de nombreux plans, notamment les valeurs et principes devant guider un individu dans sa vie et au sein de la collectivité. Ces valeurs ne sont pas seulement des règles pour agrémenter la vie dans l’au-delà mais aussi et surtout pour améliorer notre vie ici-bas. La religion est une hymne à la vie et nous devons mettre cela en avant, la faire mieux connaitre et soustraire le maximum d’êtres humains de l’emprise des manipulateurs.
 
Dans nos pays, la religion qui est déjà au centre du débat politique et public, doit être l’objet de toutes nos attentions. Nous devons savoir débattre de la place de la religion dans notre société, des rapports entre le spirituel et le matériel, le religieux et le politique, la laïcité…L’absence de débat et d’analyses perpétue les tensions et amène une collectivité au bord de la rupture. Gageons que l’année nouvelle soit celle de la prise de conscience au niveau national et international sur la religion facteur d’harmonie et de l’engagement de nombreuses actions nous permettant d’entrevoir cette période où la religion ne sera plus facteur de division et de tension.
 
Bien à vous tous
 
Moussa MARA