• L’éducation, gage d’un changement durable

    L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 954
Viewed: 873
Viewed: 772

Geste de cœur de la Fondation pour l’Enfance : Cinq tonnes de riz offertes aux sinistrés de la commune IV

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Même si les vicissitudes de la vie politique du pays ont fait qu’elle est actuellement à Dakar, la présidente de la Fondation pour l’Enfance, Mme Touré Lobbo Traoré est de cœur avec les populations maliennes notamment les démunies. Elle vient une fois de plus de matérialiser sa bonne foi à travers la remise, hier jeudi 5 septembre, dans la cour de la mairie à Lafiabougou , de cinq tonnes de riz aux sinistrés des inondations en commune IV du district.

C’est l’administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance, Dramane Ouattara, accompagné de certains de ses collaborateurs, qui a procédé à la remise solennelle de la donation au maire de la commune IV, Moussa Mara. C’était en présence du président de la commission d’urgence et de crise mise en place au niveau de la commune et présidée par Issa Sidibé, 5ème adjoint au maire. L’administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance dira que cette donation est la manifestation de la volonté de l’ex-première dame du Mali, qui est certes loin du pays mais qui reste de cœur avec ses concitoyens. C’est pourquoi, dès qu’elle a eu écho de la mauvaise nouvelle, conformément à l’idéal qui a toujours caractérisé son organisation, elle a décidé d’apporter son soutien aux sinistrés de la commune IV ou réside la Fondation elle-même. Dramane Ouattara a également souligné avoir été très touché par la déclaration de Moussa Mara au lendemain des inondations. Il faut souligner que les inondations du mercredi 28 août dernier ont fait officiellement 35 morts et plus de 7 000 sinistrés.

Le maire de la commune IV a exprimé toute sa reconnaissance à la Fondation pour l’Enfance pour ce geste qui vient s’ajouter à un premier geste que la même organisation avait effectué juste après le drame. Moussa Mara a déclaré être très touché par ces gestes de la présidente de la Fondation pour l’Enfance. Pour lui, le plus important n’est pas la quantité ou le montant, mais la volonté d’apporter une assistance à des personnes en détresse. Il a ajouté que la solidarité est une valeur malienne et que depuis les inondations, c’est tout le Mali qui s’est mobilisé pour soulager les douleurs de ces 600 familles sinistrées de sa commune. L’édile de la commune IV a promis de faire bon usage de tous les dons reçus.

Faut-il souligner que les sinistrés de la commune IV sont installés dans deux établissements scolaires alors que d’autres sont restés chez des voisins ou des parents.

La commission de crise dans laquelle sont représentés les sinistrés est à pied d’œuvre pour gérer la situation, c’est-à-dire, dans un premier temps donner à manger à ces familles, ensuite les installer sur d’autres sites d’ici à la rentrée scolaire et enfin, trouver où les loger dans des conditions décentes. Aux dires de Issa Sidibé, les donations sont remises aux sinistrés au fur et à mesure que le besoin se fait sentirde façon a éviter un stockage des produits sur les sites qui sont précaires.

Youssouf CAMARA

L’independant

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information