• L’éducation, gage d’un changement durable

    L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 1107
Viewed: 1006
Viewed: 883

La Laicité

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Introduction

La laïcité est un terme à la mode, employé dans de nombreux sens, au gré de l’intérêt de celui qui l’emploi

Elle est centrale et le sera de plus en plus au Mali car la religion, notamment sa version politique est centrale

Il est nécessaire d’en saisir le sens, la mettre en perspective des enjeux majeurs liés aux rapports entre la religion, la société et l’Etat

 

I) Le Sens de la Laïcité

A) Liberté individuelle en matière de culte

La laïcité est à mettre d'abord en rapport avec la liberté individuelle de chaque citoyen à pratiquer le culte de son choix sans aucun risque pour lui dans la société

Lire la suite : La Laicité

Réalisations majeures de Moussa MARA de la Mairie de la Commune IV de Bamako à la Primature

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Réalisations majeures de Moussa MARA

de la Mairie de la Commune IV de Bamako

à la Primature

 

 

MARS 2011 - JANVIER 2015

 

Sommaire

Notice Bio-- 3

I Mairie de la commune IV de Bamako-- 4

II MINISTÈRE DE L’URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE- 5

III PRIMATURE- 6

 

Notice Bio

 Moussa MARA est né le 02 Mars 1975 à Bamako, est marié, père de 3 enfants

Parcours

Expert-comptable – associé au Cabinet Diarra de 1997 à nos jours

Maire de la Commune IV de Bamako de 2009 à 2013

Ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville de septembre 2013 à avril 2014

Premier Ministre d’Avril 2014 à janvier 2015

Président et fondateur du Parti Yelema en 2011

Publication de 3 ouvrages majeurs :

§  les reflets pour une meilleure nation en 2006;

§  un diagnostic de l'Etat du Mali en 2011;

§  les moyens d'amélioration de l'état malien en 2012.

 

DRAMES DE L’EMIGRATION ILLEGALE; Indignons-nous et agissons ! 

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Près de 800 morts probables dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 avril ! Plus de 1 600 morts depuis le début de l’année 2015 (données UNHCR) ! Plusieurs milliers d’autres de nos frères, sœurs, enfants, maris, disparus dans l’anonymat d’embarcations de fortune, empruntées à deux, trois ou par dizaine de personnes non recensées ! Combien d’autres dans le désert, morts de faim, de soif, quelques fois assassinés après avoir été volés ou simplement abandonnés par des passeurs sans foi ni loi? Combien de vies détruites, combien de femmes et souvent de jeunes filles violées, d’enfants perdus à jamais après avoir vécu l’enfer? Combien d’espoirs brisés, de potentiels perdus, d’intelligences gâchées, de bras valides et d’énergies qui manqueront à l’Afrique et à chacun de nos pays ? 

 

Depuis plus d’une décennie, on assiste à une véritable hécatombe, malheureusement dans le silence. Le continent, à travers plusieurs de ses pays dont le Mali, perd ainsi ses enfants par milliers en quête d’un mieux être au risque d’y perdre la vie, sans que cela fasse autant la une de la presse que d’autres faits sans doute moins graves mais plus médiatiques. Nous sommes de temps en temps interpellés quand le drame quotidien revêt un caractère tragique comme cela fut malheureusement le cas le weekend dernier. Nous commençons ainsi à mieux apprécier le courage et le sens de la responsabilité du Pape François quand il interpellait les européens ou encore le sens de la solidarité du Secrétaire Général de l’ONU, Ban KI MOON, quand il lance un appel aux pays riches pour les conjurer de partager les efforts de secours aux migrants. Nous accueillons avec espoir la réaction de l’Union Européenne qui a décidé d’organiser un sommet de ses dirigeants le jeudi 23 avril avec en perspective, des mesures vigoureuses de court, moyen et long termes pour mieux prendre en charge cette problématique.

Mais et nous ? 

Nous l’Afrique ? Nous l’Afrique de l’Ouest ? Nous les pays du pourtour sahélien ? Nous le Mali ? Ne devrons-nous pas faire quelque chose ? Ne pouvons- nous pas faire quelque chose ? 

Lire la suite : DRAMES DE L’EMIGRATION ILLEGALE; Indignons-nous et agissons ! 

Moussa MARA : Servir les maliens dans la constance

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les maliens ont une défiance grandissante vis-à-vis de leurs hommes politiques et, au delà, de leurs leaders. Cette crise de confiance est consécutive à une gouvernance dont l’impact sur les citoyens est faible avec pour résultat visible l’enrichissement des responsables et une classe dirigeante qui dans sa grande majorité est essentiellement préoccupée par elle-même; qu’elle soit de l’Etat, des collectivités ou des communautés. 

La mauvaise exemplarité de l’élite fait écho à la déresponsabilisation et à l’absence de perspective de la base qui se montre de plus en plus ouverte aux aventures comme le coup de force de mars 2012. Ce choc n’a malheureusement pas été perçu par l’élite et la classe dirigeante comme un avertissement et un appel à la remise en cause du système qui a miné le pays et continue de l’affaiblir. Il est pourtant indispensable que cette remise en cause, suivie d’une reforme en profondeur de la gouvernance soient engagées de manière urgente. 

Le changement au Mali, réclamé par tous y compris par les fossoyeurs du pays, ne sera possible que si la gouvernance du pays est profondément remaniée avec une élite et une classe dirigeante exemplaires travaillant main dans la main avec les citoyens désormais considérés comme partenaires, acteurs et sentinelles. 

C’est ce que dit Moussa MARA depuis dix ans !

C’est ce qu’il essaye de faire depuis plus de dix ans !

Et c’est surtout ce pourquoi il est combattu de manière acharnée depuis dix ans ! Le débat ne porte pas sur ses idées mais sur sa personne, à tort d’ailleurs. Cela est de bon ton : Quand l’arbre reçoit des jets de pierres, c’est qu’il porte des fruits.

Il ne s’agit pas ici d’un bilan de l’action publique de MARA, mais il est question de partager sa vision de la gouvernance et des affaires publiques. 

Moussa MARA, citoyen, expert comptable, maire, ministre et premier ministre  s’est comporté et a posé des actes d’un responsable redevable à son pays et à ses compatriotes, ouvert et accessible, toujours soucieux du bien-être et du mieux-être des maliens, notamment les plus démunis. C’est à l’examen de ce parcours qu’est convié le lecteur de cette note.

Lire la suite : Moussa MARA : Servir les maliens dans la constance

MISE A JOUR DE LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE DE MOUSSA MARA AU  10 JANVIER 2015

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La présente déclaration est un acte volontaire de Monsieur Moussa MARA, Expert Comptable, ancien Premier ministre, qui déclare la situation de ses biens et de ses dettes à la date du 10 Janvier 2015, à la suite de son départ de la Primature.

Cet  acte est une exigence minimale de transparence que Mr MARA se fixe. Il le considère comme un élément qui est de nature à renforcer la confiance entre l’élu et ses électeurs, entre le responsable public et la population. Une confiance indispensable à toute construction collective et toute démarche participative vers le développement et le progrès, notamment à la base. Il est à mettre en parallèle avec la dernière déclaration publique de patrimoine de Mr MARA, au début de l’année 2013, alors qu’il était maire de la commune IV de Bamako. Il convient de souligner également que Mr Moussa MARA, en tant que Ministre et Premier ministre, a procédé à la déclaration de ses biens conformément à la loi. 

Lire la suite : MISE A JOUR DE LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE DE MOUSSA MARA AU  10 JANVIER 2015

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information