• L’éducation, gage d’un changement durable

    L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 929
Viewed: 868
Viewed: 751

Réalisations majeures de Moussa MARA de la Mairie de la Commune IV de Bamako à la Primature

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Réalisations majeures de Moussa MARA

de la Mairie de la Commune IV de Bamako

à la Primature

 

 

MARS 2011 - JANVIER 2015

 

Sommaire

Notice Bio-- 3

I Mairie de la commune IV de Bamako-- 4

II MINISTÈRE DE L’URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE- 5

III PRIMATURE- 6

 

Notice Bio

 Moussa MARA est né le 02 Mars 1975 à Bamako, est marié, père de 3 enfants

Parcours

Expert-comptable – associé au Cabinet Diarra de 1997 à nos jours

Maire de la Commune IV de Bamako de 2009 à 2013

Ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville de septembre 2013 à avril 2014

Premier Ministre d’Avril 2014 à janvier 2015

Président et fondateur du Parti Yelema en 2011

Publication de 3 ouvrages majeurs :

§  les reflets pour une meilleure nation en 2006;

§  un diagnostic de l'Etat du Mali en 2011;

§  les moyens d'amélioration de l'état malien en 2012.

 

I Mairie de la commune IV de Bamako

 

·        Pavage et aménagement de voies et de collecteurs à Lafiabougou et Djicoroni pour environ 3 milliards de FCFA

·        Réalisation d’aires de sport pour 20 millions de FCFA

·         Construction du dépôt de transit à Hamdallaye sur financement Lux-Développement pour 25 Millions  de FCFA

·        Réalisation de la maison des jeunes de la commune IV pour 48 millions de FCFA

·        Réalisation de caniveaux à Djicoroni pour 40 Millions de FCFA

·        Réalisation de pavage aux abords du cimetière de Lafiabougou pour près de 26 millions de FCFA

·        Réalisation de caniveaux à Lafiabougou Djissourountou pour plus de 30 millions de FCFA

·        Clôture du dépôt de transit de Lafiabougou pour un montant de 24 millions de CFA

·        Réalisation du dispensaire et de la maternité de Kalabambougou pour 31 millions de FCFA

·        Mise en œuvre du projet ACI 2000 visant à raccorder  la zone ACI aux autres ensembles de quartiers de la commune à travers un projet intégrateur pour un coût de 1,540 milliards de FCFA

·        Régularisation de la situation foncière des personnes démunies dans tous les quartiers de la commune, majoritairement à Kalabambougou et mise à disposition d’un espace de 40 hectares en cours de bornage pour compenser les personnes victimes de spéculation foncière

·        15 procès intentés contre la Mairie du District dont 12 gagnés à ce jour et tous relatifs à la protection des espaces publics de la commune

·        Acquisition d’un camion benne et d’une chargeuse et distribution à prix subventionné de 700 poubelles

·        Instauration d’une charte des usagers, de conseils municipaux publics, d’un cadre formel de dialogue entre la municipalité et les ordres religieux

·        Dotation en ordinateurs portables de tous les conseillers municipaux et connexion internet

·        Ouverture du centre d’état civil de Bougoudani

·        Mise en place de stages d’apprentissage pour un an de 150 jeunes non diplômés auprès des artisans

·        Généralisation de l’uniforme scolaire

·        Appui au réfugiés après la crise de 2012 pour près de 40 millions FCFA et don de 2 pick-up 4X4

 

II MINISTÈRE DE L’URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

 

·        Elaboration et la mise en œuvre d’un programme d’amélioration du cadre de vie des quartiers défavorisés des Communes II, III, IV, V et VI de Bamako suite à des assemblées organisées dans les quartiers pour déterminer les projets à réaliser pour un coût d’environ 800 millions F CFA

·        Adoption de la Politique Nationale de la Ville (PONAV)

·        Elaboration du Programme de Développement des Villes, outil opérationnel de la PONAV

·        Réalisation de rampes d’accès pour handicapés au Palais de la Culture et au CICB, distribution d’eau potable dans les quartiers défavorisés notamment à Sikoroni, Koulouba, la réalisation de toilettes dans les marchés de Sabalibougou (commune V) et de Niamakoro (Commune VI) à Bamako

·        Relecture des textes d’organisation de la Direction Nationale de l’Urbanisme et de ses services déconcentrés, élaboration et diffusion d’un guide sur le permis de construire, lancement de l’actualisation et  de la vulgarisation d’un recueil des textes usuels d’urbanisme

·        Elaboration des profils urbains de Ségou et Sikasso; adoption du schéma directeur de la Commune du Mandé ; adoption des Plans d’Urbanisme Sectoriels de Ségou et de Sikasso

·        Formation des agents sur les règles de satisfaction des  usagers, sur les procédures des opérations d’urbanisme et du permis de construire, sur la Gestion Axée sur les Résultats, sur l’organisation administrative de l’Etat

·        Elaboration de la liste et de la situation des équipements et espaces publics dans le District de Bamako, sensibilisation des populations des différentes communes à cette situation en collaboration avec les mairies pour qu’elles participent à leur préservation

·        Elaboration de l’état des lieux des servitudes occupées à Bamako

·        Elaboration du projet Poubelles visant à mettre des poubelles sur les grandes artères de Bamako et à assurer leur gestion (Ramassage des poubelles et acheminement dans les décharges)

 

III PRIMATURE

 

·         Déclaration de Politique Générale au mois d’avril 2014 (le 29)

 

·         Rejet de la motion de censure en juin 2014

 

·         Audiences publiques avec plus de 3000 citoyens

 

·         Signature d’un Engagement d’Ethique et de Responsabilité des membres du Gouvernement

 

·         Mise en place des contrats de performance des membres du Gouvernement

 

·         Elaboration d’un rapport sur la rationalisation des structures de contrôle au Mali

 

·         Mesures de réduction du train de vie de l’Etat (économie de près d’un milliard par an pour les téléphones et de 150 millions pour l’eau)

 

·         Elaboration du document cadre de politique nationale de transparence

 

·         Classement du Mali comme 1er de l’espace UEMOA dans Doing Business

 

·         Stabilisation des prix des produits de première nécessité par rapport à l’année 2013. En effet, environ 200 millions de FCFA ont été mobilisés pour stabiliser le prix de vente de la viande pendant le mois de Ramadan

 

·         655 commerçants détaillants ont bénéficié d’un concours global d’environ 403 millions de FCFA dans le cadre du Projet d’Appui aux Commerçants Détaillants ; le financement du Plan d’actions d’urgence de lutte contre les incendies dans les marchés d’un coût de 600 millions de FCFA a permis de recaser 625 commerçants détaillants

 

·         Achèvement et réception des aménagements hydro-agricoles de 12 700 hectares, sur une prévision de 25 000 ha, dans le cadre du Programme Gouvernemental d’Aménagement de 200 000 ha pour la période 2014-2018

 

·         Augmentation de la production d’eau potable passant à 36 300 m3/jour, soit la couverture des besoins supplémentaires de plus de 700 000 personnes. Au total, environ 49 000 mètres linéaires de réseaux d’eau ont été posés à Bamako, Kati, Bandiagara et Tombouctou. Près de 10 000 points d’eau modernes ont été ainsi réalisés à ce jour et 3600 existants ont été réhabilités dans le cadre du Plan National d’accès à l’eau potable 2004 – 2015

 

·         Réhabilitation des infrastructures énergétiques, y compris dans les régions du Nord du Mali. Des centrales hybrides ont été testées dans les localités de Koro, Bankass et Tominian

 

·         Achèvement de plusieurs travaux de routes, notamment, la 1ère phase de Bamako-Ségou, la réhabilitation du Boulevard du 22 octobre 1946 et de l’Avenue du 5 septembre à Bamako, construction des routes de Sikasso-Hérémakono, Bandiagara-Douentza, la Bretelle Togo-Tongo, de la Voie d’accès de la Cité universitaire de Kabala, et de la route de Kéniéba-Fadougou-Falémé-Faléa

 

·         Poursuite de la réalisation d’environ 1 900 logements sociaux de la tranche 2011-2012 dont 1 550 à Bamako, déjà exécutés à plus de 95%, avec une fin des travaux prévue courant décembre 2014

 

·          Valorisation de la grille salariale du personnel enseignant et de chercheurs, institution d’une prime spéciale d’encadrement, poursuite de la construction du complexe universitaire de Kabala ; relecture du cadre juridique et institutionnel de l’enseignement supérieur

 

·         Adoption d’une nouvelle grille indiciaire pour les fonctionnaires régis par le Statut Général des Fonctionnaires avec date d’effet au 1er janvier 2014 pour une incidence financière de plus de 4 milliards de F CFA

 

·          1 049 jeunes ont été formés à la culture entrepreneuriale, 393 projets de jeunes ont été approuvés pour un financement de plus de trois milliards de FCFA et dont 2 761 emplois directs sont attendus. Création de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation et de l’Institut National d’Ingénierie de la Formation Professionnelle

 

·         Placement de plus de 5 000 jeunes en stage de qualification ou de formation professionnelle et plus de 21000 sont concernés par des programmes d’actions d’urgence dans les régions du nord du pays

 

·          Accroissement de la participation politique des femmes, soutenu par l’adoption en Conseil des ministres de la Loi déterminant les modalités de promotion de l’égalité des chances d’accès des hommes et des femmes aux fonctions électives et nominatives

 

·         Adoption de la Loi portant sur l’interdiction de sachets plastiques non biodégradables et de son décret d’application

 

·         Collecte et évacuation de 319 008 m3 de déchets

 

·         Visite de terrains à Sikasso, Kayes, Ségou

 

·         Réalisation de trois Centres de Santé Communautaires (CSCOMs) dans le cercle de Kita, un service d’urgence et de blocs de consultations à l’Hôpital de Ségou, un nouveau bloc ophtalmologique à Bamako

 

·         Engagement de l’administration dans la dynamique de la promotion des produits locaux (industrie, artisanat…)

 

 

·         Taux de croissance de 7,2% du PNB durant son mandat (année 2014) contre 1,5 en 2013 (Source FMI)

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information